Lettre d’un enfant de 3 ans à ses parents

Lettre d'un enfant de 3 ans à ses parents

Traduit de Owner’s manual for a child by Dona Bryant Goertz, fondatrice de l’école Montessori de Austin au Texas, diplômée à Fondazione Centro Internazionale Studi Montessoriani à Bergame, en Italie.

 

Cher papa, chère maman,

Je veux être comme vous, mais je veux devenir comme vous à ma façon, avec mon temps, par mes propres efforts. Je tiens à vous regarder et vous imiter. 
Je veux que tu m'observes et que tu vois si j'ai besoin d'un meilleur outil, d'un ustensile plus adapté à ma taille, d'une démonstration plus claire du processus. Je ne veux pas que tu le fasses pour moi, que tu me presses, je souhaite juste que tu sois calme et que tu me montres comment le faire lentement, très lentement. 

Je vais souvent vouloir faire par moi-même un grand travail parce que je vous vois faire. J'ai besoin que tu me donnes à faire seulement une partie de ce travail. Laisse-moi répéter encore et encore jusqu'à ce que je le perfectionne seul. Après beaucoup d'efforts, de nombreuses répétitions et une longue concentration je pourrais y arriver. 


Papa, maman
Je veux penser comme vous, me comporter comme vous , et maintenir vos valeurs . Je veux faire tout cela à travers mes propres efforts en vous imitant . Ralentissez lorsque vous parlez, que vos paroles soient simples et claires. Ralentissez vos mouvements, que je puisse les absorber, les comprendre, les imiter. Si vous avez confiance en moi et que vous me respectez, préparez mon environnement à la maison (ordre, rangements) et donnez-moi la liberté, je vais me discipliner et coopérerai avec vous plus souvent et plus facilement.


Je porte mon propre plan de développement pour devenir comme vous. Je suis heureux et en sécurité quand je peux le suivre. Si vous interférez avec mon travail sur moi-même et essayez de me forcer à être comme vous, à votre façon, je vais commencer à lutter contre vous. Une grande partie de mon énergie sera gaspillé. Mais vous aurez probablement gagné à la fin. 

S'il vous plaît préparez mon environnement à la maison pour que je puisse faire mon travail. Gardez mon matériel et mes outils dans l'ordre et en bon état, définissez clairement et fermement les limites, donnez-moi du temps pour travailler. Aidez-moi à avoir du matériel disponible pour un accès rapide et facile où que je me trouve dans la maison et où que vous soyez. Je dois avoir la possibilité de travailler et de jouer près de vous. Le temps que vous passerez à mettre en place l'environnement, c'est du temps que vous ne passerez pas à faire face à mon côté impétueux, récalcitrant et turbulent. 

Ne me donnez pas beaucoup de choses, seulement quelques matériaux nobles qui sont complets et en bon état. L'excès est pire que inutile; il est distrayant. Il perturbe mon processus créatif. Cela me rend irritable et peu coopératif. Je sais qu'il est difficile de croire que, grâce à mes activités choisies menées de manière indépendante et dans un état de concentration profonde que je développe mon caractère, mais c'est vrai. 
Ma maison est mon atelier, assurez-vous qu'il est calme et paisible. Jouez de la musique douce et apaisante pendant que je suis éveillé(e). Regardez la télévision seulement après que je sois au lit. Je ne peux pas faire de mon mieux dans un désordre. Si vous faites de l'ordre pour moi d'une manière pratique  qui fait sens à mon esprit logique, je vais progressivement commencer à vous imiter de plus en plus.
Finalement, vous serez en mesure d'exiger que je range pour moi-même. Je ne peux pas faire face à l'accumulation d'une journée entière de choses à ranger. Si vous êtes distraits et que vous oubliez de m'aidez à ranger pendant la journée, que le bazar s'accumule, vous aurez à le faire tous seuls chaque soir.

La télévision est une grande interruption dans mon développement. Pardon! Je sais que vous n'avez pas envie d'entendre cela. Elle me distrait des activités les plus importantes et remplit ma tête avec un trop plein d'informations que je n'ai pas le temps de traiter. Lisez-moi plutôt tous les jours parce que la lecture va lentement. 
Je ne peux pas résister à la télévision, mais elle me rend distrait, irritable, et peu coopératif. Plus je regarde, plus je veux la regarder. Rappelez-vous, j'imite ce que je regarde. 

Je suis habituellement si absorbé par mon travail et mon jeu que je risque de ne pas vous entendre quand vous me parlez. Ne compliquez pas les choses en m'appelant de loin, ou en vous répétant. Mettez-vous tout simplement à mon niveau, attirez mon attention et parlez-moi en me regardant dans les yeux, d'une manière ferme et respectueuse, avec peu de mots. Je sais que ça ne sera pas facile de vous en souvenir, mais si vous vous entrainez vous pouvez en faire une habitude. 

Après tout, si vous ne faites pas ce que vous êtes supposés faire, comment s'attendre à ce que je fasse moi-même ce que je suis supposé faire?

Si vous n'avez pas de temps ou d'énergie pour faire ce que vous dites, ne le dites pas. Je n'aime pas dire ça, mais vous aurez l'air stupide, arbitraire et faible. Je sais que je me comporte comme si je voulais diriger le monde entier, mais c'est seulement un air que je me donne. J'ai vraiment besoin de mon papa et de ma maman pour faire fonctionner mon monde. Quand je ne peux pas compter sur vous, que je ne peux plus vous faire confiance, cela me procure un sentiment profond d'insécurité et je risque de partir dans les extrêmes. Vous êtes la partie la plus importante de mon environnement. 

Cela ne peut pas être seulement quand vous avez le temps ou que vous êtes de bonne humeur, ou quand cela vous serait utile. Cela doit aller dans mon intérêt. 

Quand je viens d'acquérir une certaine habilité et que je suis alors capable d'apporter ma contribution, cela m'ennuie et je choisis de ne plus le faire. J'ai besoin d'apprendre un nouveau travail, demandant plus d'expérience et vous devrez recommencer encore et encore. Cela arrivera une fois par semaine environ pendant les 6 prochaines années, et prendra beaucoup de votre temps précieux et rare. Sur ce long chemin, j'aurai besoin de toi papa, de toi maman. Je sais que mes besoins sont grands et nombreux. Je sais que je demande beaucoup. 

Si je ne peux pas compter sur vous, sur qui pourrais-je compter?

Cela n'a pas besoin d'être parfait, je tirerai le meilleur de tout ça. 


Votre enfant de 3 ans

Texte en anglais : mariamontessori.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s