Le développement de l’enfant de 0 à 6 ans passe par des périodes sensibles

En observant les comportements des enfants âgés entre 0 et 6 ans, Maria Montessori s’est aperçue qu’ils passaient tous par les mêmes périodes sensibles, à des moments bien précis de leur vie.

Les périodes sensibles

« Le savant Hollandais De Vries, fut le premier à découvrir les périodes sensibles chez les animaux, notamment chez les insectes. L’enfant pendant son développement psychique, fait des acquisitions surprenantes […]. Par quel prodige parvient-il à apprendre une langue, sans maître, rien qu’en vivant, tandis qu’un adulte a besoin pour s’orienter de tant d’aide? […] Il existe une vitalité intérieure particulier qui explique les miracles des conquêtes naturelles de l’enfant. »

 

La marche, le langage, l’écriture… Durant ces phases d’acquisition et de construction, l’âge importe peu. Le bon moment pour apprendre est tout simplement déterminé par l’observation des besoins de son enfant. L’enfant possède un esprit absorbant, cette forme d’intelligence particulière, propre au jeune enfant leur donne la faculté « d’absorber » tout ce qui l’entoure et de construire sa personnalité avec ce que lui offre et lui refuse son milieu.

CapriceQuand des obstacles extérieurs entravent l’activité de l’enfant, l’existence d’une période sensible peut se manifester par des réactions violentes (pleurs, cris…) que nous adultes et parents jugeons sans cause, que nous appelons tous « caprices ».

« Il est nécessaire de chercher la cause de toute manifestation estimée capricieuse chez un enfant précisément parce qu’elle échappe aux adultes. » Maria Montessori

 

PARMI LES PRINCIPALES PERIODES SENSIBLES: 

 

  • Période sensible de coordination des mouvements (dès le plus jeune âge): l’enfant est naturellement poussé au mouvement. Le petit bébé toujours en mouvement par ses mains, ses bras et ses jambes qu’il agite. Il est d’abord instinctif, puis il devient intentionnel. L’enfant commence par voir un objet qu’il souhaite atteindre, puis son intelligence en prend conscience et enfin sa volonté le pousse à se mettre en mouvement afin de saisir cet objet.

Comment reconnaître cette période? lorsque l’enfant arrive en partie à contrôler ses mouvements. Il cherchera à marcher lentement avec un grand pot d’eau par exemple  ou à porter et pousser des objets beaucoup trop lourds et grands pour lui sans aucune raison apparente.

 

  • Période sensible de l’ordre (0 à 6 ans): l’enfant donne une fonction, une destination et un emplacement à chaque chose et à chaque personne. Un environnement ordonné aide l’enfant à percevoir les relations qui existent entre les éléments, à comprendre leur fonctionnement, c’est un facteur sécurisant. L’ordre est vital pour son développement. Il est donc absolument nécessaire que l’environnement de l’enfant garde une certaine constance.

Comment reconnaître cette période? L’enfant apprend à ranger, à classer, remet tout en place, identifie au moindre coup d’œil les objets qui ne sont pas à leur place.

 

  • Période sensible des petits objets (entre 1 et 2 ans): cette période est très courte et a lieu durant la deuxième année de vie mais nous ignorons à quel moment précis.

Comment reconnaître cette période? L’enfant remarque et est attiré par les objets ou tous les petits détails de son environnement et bien souvent tous ceux auxquels l’adulte ne fait pas attention. Il est difficile de savoir ce qui se passe exactement durant cette période sensible. Leur intérêt porte sur ce qui est à la limite du perceptible. Il faut le respecter et donner à l’enfant le temps pour l’accomplir.

 

  • Période sensible du langage (autour de 2 mois à 6 ans): Vers six à huit semaines bébé se fascine pour la voix humaine. Il est alors très fréquent de le voir s’arrêter de téter lorsque quelqu’un lui parle. Il observe le mouvement des lèvres et réalise que des sons sortent de la bouche. Il va à son tour essayer d’en produire : c’est la période du babillage. Le langage se met ainsi en place sans que l’adulte n’ait à intervenir. Cette période particulière lui permet d’assimiler toutes les langues couramment parlées dans son environnement. Cette faculté s’estompe progressivement après 6 ans.

L’enfant doit pouvoir entendre les mots employés à bon escient dès le début. Il faut lui parler normalement et non comme s’il ne pouvait pas comprendre le vocabulaire utilisé.

 

  • Période sensible du raffinement des sens (18 mois à 5 ans): l’enfant est sensible à tout élément sensoriel. L’ouïe, la vue, le toucher, le goût et l’odorat vont lui permettre d’absorber toutes sortes d’informations concernant ce qui l’entoure. Toutes ces informations vont lui permettre de développer son intelligence. C’est en explorant son environnement que l’enfant le comprend. Voilà pourquoi l’affinement des sens est si important! Plus nous alimentons cette période sensible de notre enfant, plus nous l’aidons à connaître son environnement, à disposer d’une palette de nuances riches et fines.

Comment reconnaitre cette période? L’enfant est constamment en exploration. Dans un premier temps, l’enfant absorbe de manière inconsciente toutes les informations reçues par ses sens puis, petit à petit, il les mémorise.
0-1 an: lorsque l’enfant est tout jeune et qu’il ne sait pas encore utiliser ses mains, tous ses sens sont en éveil. Il est donc très important à ce moment là de stimuler les autres sens tels que la vue ou l’ouïe.
A l’âge de trois ans: l’enfant commence à développer son intelligence. A partir de cet âg e, il explore toujours grâce à ses sens mais il maîtrise en partie ses mouvements et est capable de faire des choix.

 

  • Période sensible du comportement social (2 ans 1/2 à 6 ans): cette période permet à l’enfant d’imiter les comportements des personnes qui l’entourent et ainsi de les comprendre. Grâce à celle-ci il va pouvoir s’adapter aux coutumes sociales de la société à laquelle il appartient. C’est au travers de son expérience que l’enfant va pouvoir apprendre ces comportements. A la maison ou dans la vie de tous les jours, les enfants découvrent les comportements sociaux par imitation

Comment reconnaitre cette période? Il essaie de voir ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. En conséquence, l’adulte doit sans cesse garder à l’esprit qu’il est un exemple pour l’enfant. Ses paroles et ses actes doivent être en parfait accord. Si l’enfant évolue dans un environnement aux habitudes stables, il sera plus à même de croître sur le plan social.

 

Sources: Extraits de L’Enfant, Maria Montessori / Education pour un monde nouveau, Maria Montessori – Illustrations: Monsieur Madame / Shutterstock

Montessori, un autre regard pour un autre accompagnement

Dans les années 90’s, le neuropsychologue américain Cameron Camp a adapté l’approche Montessori aux personnes âgées atteints de troubles cognitifs et autres démences, dont la maladie d’Alzheimer.

Il a obtenu des subventions fédérales du National Institute of Health et de fondations privées, pour développer son programme « Montessori Based Programming Dementia ». Le programme a été à ce jour traduit en espagnol, mandarin, japonais, arabe, grec et français. Il présente aujourd’hui des séminaires de formation concernant ses recherches en pratique, sur quatre continents.

« Si vous donnez aux gens, une raison de sortir du lit, des activités qui les engagent et qu’ils réussissent avec succès, ils seront épanouis et heureux ».

Alzheimer et les troubles de la mémoire

 

Aujourd’hui, la maladie d’Alzheimer est la plus fréquente des maladies neurodégénératives. En 2015, 900 000 personnes, dont 8000 à la Réunion, sont atteintes par la maladie en France et chaque année 225 000 nouveaux cas sont recensés.

 

INTERVIEW DU PROFESSEUR CAMERON CAMP

« Nous devons penser à ces personnes d’une manière différente, plutôt que de se concentrer sur leurs problèmes et leurs déficits, il faut aller chercher les capacités préservées ».

 

Source: Accompagnement en gérontologie et développements

Google et l’esprit Montessori

Sergey Brin, left, and Larry Page, right, talking about the new Google Browser, "Chrome," during a news conference at Google Inc. headquarters in Mountain View, Calif. (AP Photo/Paul Sakuma, file)

Au sujet de Sergey Brin et Larry Page – les cofondateurs de Google

Selon Marissa Mayer,  vice-présidente de Google, comprendre ce qui rend Google Google a peu de choses à voir avec les algorithmes ou encore les estimations de la capitalisation boursière.

La première femme ingénieur de chez Google explique:

« You can’t understand Google, unless you know that both Larry and Sergey were Montessori kids. »

Traduction: L’esprit Montessori a vraiment intégré leur personnalité, poser leurs propres questions, faire quelque-chose parce que ça a du sens, et non parce qu’une figure autoritaire vous a dit de le faire. Dans les écoles Montessori, vous peignez parce que vous avez quelque chose à exprimer ou parce que vous voulez justement peindre cet après-midi là, et non pas parce qu’un professeur vous a dit de le faire. Larry et Sergey se posent toujours la question « Why should it be like that? » / Pourquoi ça devrait être comme cela? – il s’agit de la manière dont leur cerveau a été programmé depuis toujours.

Extrait du livre In the Plex – How Google Thinks, Works, and Shapes Our Lives de Steven Levy

Google

LES 10 PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA SOCIETE GOOGLE

Lire la suite

Comment présenter une activité à votre enfant?

  • Choisissez un endroit et un moment calme où vous et votre enfant êtes disponibles.
  • Présentez l’activité avec un minimum de mots, faites des gestes lents et des petites pauses à chaque étape afin que l’enfant voit bien ce qu’il a à faire. Nos gestes d’adulte sont souvent trop rapides pour les petites.
  • La présentation effectuée, le matériel remis en position initiale, proposez à l’enfant de faire l’activité à son tour.
  • N’intervenez que s’il vous le demande. Ne l’interrompez pas, un simple encouragement peut le déconcentrer.
  • L’activité finie, montrez-lui comment ranger le matériel et expliquez-lui qu’il pourra refaire cette activité quand il le souhaite.
  • Veillez à laisser le matériel présenté à portée de main de l’enfant.

Extrait du livre 100 activités Montessori, pour préparer mon enfant à lire et écrire, aux éditions Nathan

 

Lettre d’un enfant de 3 ans à ses parents

Lettre d'un enfant de 3 ans à ses parents

Traduit de Owner’s manual for a child by Dona Bryant Goertz, fondatrice de l’école Montessori de Austin au Texas, diplômée à Fondazione Centro Internazionale Studi Montessoriani à Bergame, en Italie.

 

Cher papa, chère maman,

Je veux être comme vous, mais je veux devenir comme vous à ma façon, avec mon temps, par mes propres efforts. Je tiens à vous regarder et vous imiter. 
Je veux que tu m'observes et que tu vois si j'ai besoin d'un meilleur outil, d'un ustensile plus adapté à ma taille, d'une démonstration plus claire du processus. Je ne veux pas que tu le fasses pour moi, que tu me presses, je souhaite juste que tu sois calme et que tu me montres comment le faire lentement, très lentement. 

Je vais souvent vouloir faire par moi-même un grand travail parce que je vous vois faire. J'ai besoin que tu me donnes à faire seulement une partie de ce travail. Laisse-moi répéter encore et encore jusqu'à ce que je le perfectionne seul. Après beaucoup d'efforts, de nombreuses répétitions et une longue concentration je pourrais y arriver. 

 Lire la suite 

Développement de bébé de 0 à 6 mois

Quel bonheur de voir son enfant s’ouvrir petit à petit à la vie et aux autres, ses premiers mots, ses premiers pas. Voici des exemples de jeux adaptés au développement du bébé, à proposer au fil des mois. Les âges sont donnés à titre indicatif, chaque enfant évoluant à son propre rythme. 

1er mois_Développement de bébé

A 1 mois, il agite les pieds et les bras, réagit au son, ressent les émotions, attrape involontairement, il a une acuité visuelle faible et voit les formes contrastées.

 

3eme mois_Développement de bébé

 

Au 3ème mois, il soutient le haut de son corps, sait lever sa tête à 45°, cherche à attraper ce qu’il voit, joue avec ses mains et ses pieds.

  • Les objets suspendus, pour appréhender la distance entre les objets et la main

 

5-6 mois_Développement de bébé

Vers 5-6 mois, bébé bouge dans son lit par rotation, il peut se tourner sur le côté, prend appui sur ses avant-bras, prend conscience des sons qu’il émet, répond aux mimiques.

  • Objets ou hochets que l’enfant peut attraper et tenir dans ses mains
  • Petites balles

 

Illustrations: Probebi, expert in baby safety items

Workshop coton-tige

Développement:

  • de la motricité fine
  • des petits muscles de la main
  • du mouvement de « la pince tripode » indispensable à l’écriture*
  • de la précision
  • de la permanence des objets

 

* Pour plus tard: Apprendre à un enfant à bien tenir un stylo

  • 12 / 18 mois : la prise palmaire. L’enfant tient le crayon avec toute la main
  • entre 2 et 3 ans : l’enfant utilise leurs 5 doigts mais leur index et leur pouce vers le bas
  • 3 ans 1/2, 4 ans : la prise quadripode. L’enfant commence à tenir leur crayon avec 4 doigts
  • à partir de 4 ans : la prise tripode. L’enfant tient le crayon avec 3 doigts, il pince le crayon avec le pouce et l’index pendant que le crayon repose sur la phalange du majeur

prise-crayon-enfants-etapes

Source: La Cabane à Idées

Le maître est l’enfant : projet de long métrage documentaire

Le maître est l'enfant - projet film documentaire

Un long métrage documentaire pour découvrir les valeurs, la pratique et les enjeux de la pédagogie Montessori à travers le quotidien d’une classe maternelle.

Pour que ce film puisse se terminer et sortir à l’automne 2016 dans les salles, Alexandre Mourot et son équipe lance un financement participatif.

91 489€ collectés à ce jour – 1670 contributeurs, J-18 avant d’atteindre leur 2e objectif de 100 000€

Pour plus d’informations : http://www.montessori-lefilm.org

Les écoles alternatives séduisent les élites

Reportage Laurene Decard, Les Echos Week-End, Les écoles alternatives séduisent les élites, 25/03/2016

Chaque matin de la semaine, quelques minutes avant 9 heures, c’est toujours le même manège. Une nuée d’enfants gravit les marches des escaliers de la bibliothèque de l’église américaine de Paris. Au dernier étage, dans une grande salle, une poignée d’élèves s’active déjà. Une petite brune joue à l’apprenti chimiste, transférant de l’eau à l’aide d’une pipette dans divers flacons. Un garçon tire d’une étagère un nécessaire à dessin et sa voisine vêtue en princesse s’attelle à de la couture. « Une véritable petite fourmilière où tout le monde sait ce qu’il fait », sourit Vanessa Lesueur Carminati, l’éducatrice francophone de cette classe. Bienvenue à l’école bilingue Montessori de Paris, quai d’Orsay. Niché depuis les années 70 le long de la Seine, entre le musée du Quai Branly et le Palais Bourbon, l’établissement n’est pas à la portée de toutes les bourses. Il faut compter entre 8 100 et 12 200 euros l’année scolaire, 800 euros pour la classe de poney ou 1 300 euros pour offrir à ses rejetons une semaine de ski en Suisse.

Dans leur récente enquête Fils et filles de (La Découverte, 2015), Aurore Gorius et Anne-Noémie Dorion signalaient le regain d’intérêt pour cette pédagogie chez les élites. Avocats, banquiers et tout le gratin de la société fréquentent ces écoles, comme les enfants d’Alain Ducasse, de Jean-Marie Messier ou la dernière fille de Philippe Starck, affirme le duo de journalistes. L’attractivité de cet enseignement alternatif grandit à mesure que le tableau de l’école républicaine se noircit de critiques. « On recense aujourd’hui environ 800 groupes scolaires indépendants en France et près de 60 000 élèves », estime Anne Coffinier, directrice générale de la Fondation pour l’école et présidente de l’association Créer son école. On est loin des effectifs du public, mais l’engouement est certain. « La rentrée dernière, 67 nouveaux établissements ont ouvert leurs portes. Il y avait déjà eu 51 inaugurations en 2014. Cela fait des années que les écoles indépendantes montent en puissance et on observe une tendance forte à Montessori », détaille-t-elle. C’est une Italienne, Maria Montessori – l’une des premières femmes médecins en Europe –, qui est à l’origine de cette éducation. « Au début du xxe siècle, elle s’est tournée vers les enfants porteurs de handicap et défavorisés, souligne Charlotte Poussin, auteure de Apprends-moi à faire seul : La pédagogie Montessori expliquée aux parents (Eyrolles). C’est important de le préciser car aujourd’hui beaucoup associent cette pédagogie à une élite alors qu’au départ elle a été conçue pour des enfants des quartiers défavorisés. »

Lire la suite